mercredi 26 octobre 2011

Miss pouce

   C'est un besoin depuis tout petit. Mes enfants n'ont pas de doudous.Ils ont le pouce. Ils n'ont pas eu de tétine non plus, je ne le voulais pas. Alors tout naturellement le pouce est venu combler le besoin de succion si présent après la naissance et est resté le moyen le plus simple et le plus pratique pour eux de se rassurer vite et bien. Toujours là, jamais perdu, c'est l'ami de tous les instants. Toujours chaud, mais pas toujours propre, il aide à s'endormir ou à se reposer, il appelle à la détente à peine les lèvres franchies. Seul Quentin n'a pas pris de pouce. Jeanne a été la plus précoce , à 15 jours de vie, ce qui lui a permis de faire ses nuits très rapidement, d'ailleurs.




 Mais pour Laura, 7 ans et demi, ça se complique. Le pouce est toujours là, mais le dentiste est formel : il faut arrêter de le sucer . C'est l'heure, les dents définitives sont en place , alors il ne faudrait pas tout déformer. Elle l'a regardé avec ses grands yeux bleus très sérieusement. Je pense qu'elle a cru qu'il blaguait. Mais il a insisté, a parlé d'appareils dentaires, de dents en avant. Il a été doux , mais très clair. Pas d'échappatoire. Elle m'a regardé. Son regard avait l'air de me supplier, me dire qu'elle n'allait pas y arriver. Sur le chemin du retour, je n'en ai pas reparlé. Et hier soir, au moment du coucher, elle m'a demandé de l'aider. L'aider à ne plus le sucer, ce pouce chéri, si mal placé, si vite enfourné. Je lui ai bandé ses pouces. C'est elle qui me l'a demandé. Elle a essayé de téter, puis s'est mis à rigoler.Avant de se pleurnicher tout doucement sans me demander de la libérer. Je lui ai répété toute la soirée qu'elle pouvait y arriver, mais que si c'était si difficile, on trouverait d'autres solutions. Elle pouvait ôter seule sa bande. Elle ne l'a pas fait. Elle y est arrivée. Elle s'est passée de son pouce cette nuit, et je ne l'ai pas vue téter de la journée. Je sais combien cela doit être dur. Alors je lui ai promis un très beau cadeau. Le challenge est loi d'être gagné, mais il faut y croire... Le pouce restera à jamais son ami pour la vie, mais désormais toujours au sec !

3 commentaires:

Véro a dit…

Chez nous, Sarah a cessé de le sucer depuis seulement 2 mois... et elle a 10 ans passé ! Pas de dents qui se déplacent, mais des moqueries sans fin de la part des "copains" de classe et une entrée en sixième qui allait être compliquée. On a tout essayé : les pansements sur les pouces, le vernis qui pue, les disputes, le smenaces... rien à faire. Et cet été, en passant devant une manucure, elle me dit qu'elle aimerait bien y aller. Je lui ai dit que si elle arrêtait de sucer son pouce, je lui en offrait une séance... et elle a arrêté à la minute même ! Pour ne pas reprendre une seule fois, nuit comprise ! Allez comprendre quelque chose.... on sort de chez la manucure, du coup !!

Sonia Sousa a dit…

Bonjour, ma fille a 8 ans, elle a arreté de sucer son doigt le jour de ses 8 ans,mais elle a eu la tototte jusquà 3 ans et apres avoir decidé de la jeter, elle a remplacé par son doigt!
Trop mignons tes enfants en tout cas!Merci pour ce partage!
Sonia
http://www.ebooks-sonia.com

any a dit…

Beaux enfants, de vivre, la bonne santé.